MEDYATURK | Publié le . Mis à jour le

Grand Moyen-Orient: La NED

Remodeler le Moyen-Orient est un objectif israélo-américain pour diviser chaque pays du moyen-orient en 3 ou 4 blocs religieux ethnique.

Oded Yinon (analyste du ministère israélien des affaires étrangères) Déclarait, en 1982 « il faut agir directement ou indirectement pour reprendre le Sinaï en tant que réserve stratégique, économique et énergétique »

Oded Yinon annonce dans le « Plan Yinon » qui est en réalité un article paru en février 1982 dans la revue Kivounim (« orientations » en Hébreu), publiée par l’Organisation sioniste mondiale, basée à Jérusalem. L’article, intitulé « une stratégie pour Israël » divulgue ; « la décomposition du Liban en cinq provinces préfigure le sort qui attend le monde arabe tout entier, y compris l’Égypte, la Syrie, l’Irak et toute la péninsule Arabe. Au Liban, c’est déjà un fait accompli. La désintégration de la Syrie et de l’Irak en provinces ethniquement ou religieusement homogènes, comme au Liban, est l’objectif prioritaire d’Israël sur son front Est. À court terme, l’objectif est la dissolution militaire de ces États. La Syrie va se diviser en plusieurs États, suivant les communautés ethniques, de telle sorte que la côte deviendra un État alaouite chiite ; la région d’Alep, un État sunnite ; à Damas, un autre État sunnite hostile à son voisin du nord verra le jour ; les Druzes constitueront leur propre États, qui s’étendra sur notre Golan, dans le Hourane et en Jordanie du Nord »

En juin 2006, une carte publiée dans la revue militaire américaine AFJ (Armed forces Journal), intitulée « Redrawing the Middle East Map » annonce la couleur du futur Moyen-Orient. Cette même carte est reprise dans le livre de Ralph Peters, Never Quit the Fight publié le 20 juillet 2006. Le projet est appelé selon leur détracteur « Grand Moyen Orient » où « nouveau Moyen Orient » qui n’est en réalité une mise à jour des accords Sykes-Picot de 1916 pour démanteler l’Empire Ottoman. Le nom du Grand projet du Moyen-Orient a d’abord été utilisé par l’administration Bush, le 43ème Président américain, et a été discuté lors du sommet du G-8 en 2004.

La Nationale endowment for Democracy, (NED), est une organisation qui se présente comme une ONG officiellement dédiée « à la croissance et au renforcement des institutions démocratiques dans le monde ». Mais en réalité il s’agit d’un organisme financé à hauteur de 95% par le congrès des États-Unis. C’est sous l’administration Reagan que sa création fut officialisée en 1982. Elle est la vitrine légale de la CIA qui lui permet de renverser les régimes qui ne conviennent pas au département d’État. Pour cela le NED finance des partis d’opposition dans de nombreux pays et diverses associations pour la « démocratie ».

Le NED est l’instigatrice en 2010 du printemps arabe qui a poussé de nombreux pays arabes dans une ère de turbulences sans relâche au nom de la « démocratie », dont la Syrie, la Libye, l’Égypte, le Yémen et bien d’autres pays.

Lire aussi:

  •  Grand-Moyen-Orient: Irak                                      http://www.medyaturk.info/international/2017/08/08/grand-moyen-orient-irak/
  •  Grand-Moyen-Orient: Syrie l’ère Obama             http://www.medyaturk.info/international/2017/08/08/grand-moyen-orient-syrie-lere-obama/
  •  Grand-Moyen-Orient: Syrie l’ère Trump              http://www.medyaturk.info/international/2017/08/08/grand-moyen-orient-syrie-lere-trump/

FTU