MEDYATURK | Publié le . Mis à jour le

La France trop laxiste avec le PKK?

Le président de la République française Emmanuel Macron recevait le vendredi 5 janvier le président de la République de Turquie Recep Tayyip Erdogan. Durant le point presse les deux hommes ont notamment de la lutte contre le terrorisme.

Concernant le groupe terroriste PKK, Emmanuel Macron a déclaré;

« Nous prenons les mesures nécessaires sur notre sol pour lutter contre le PKK que nous considérons comme une organisation terroriste . En particulier pour démanteler ses réseaux de financement. Et nous œuvrons aussi pour lutter contre toutes les formes de terrorisme; Daesh et tous les groupes associés, dans la région Irako-Syrienne, comme dans les autres régions. »

Dans les faits, le président Emmanuel a-t-il menti ou dit la vérité?

Pour cela il suffit de voir ce qui s’est passé juste après le départ du président de la République de Turquie. Samedi, 6 janvier 2018, il y avait une manifestation de ce qui a été présenté comme un mouvement de protestation kurde pour demander au gouvernement français de faire la clarté sur l’assassinat de 3 femmes kurde le 9 janvier 2013.

Première question à se poser, qui était ces 3 femmes? Sakine Cansiz était l’une des fondatrices du Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), Fidan Dogan et Leyla Soylemez étaient membres de ce même groupe terroriste.

Seconde question, qui était l’assassin? Ömer Güney, assassin présumé de trois membres du PKK à Paris en janvier 2013, est mort vendredi 16 décembre 2016 à la Pitié-Salpêtrière, avant son procès devant la cour d’assises le 23 janvier 2017. Ömer Güney est né le 16 mai 1982 en Turquie dans le village de Polattepe dans la région de Sivas. Il s’était marié en 2003 en Allemagne avait eu une carte de résident et divorcé en 2011. Nous retrouvons ensuite la trace d’Ömer Güney, en France, il travaille comme agent d’entretien à l’aéroport de Roissy. En effet il a de la famille dans la métropole et se fait enregistrer membre, en 2012, de l’association kurde, FEYDA.

Troisième question, qui était le commanditaire? Là les choses se compliquent car le PKK accuse Ömer Güney d’être un agent des services secrets turcs le MIT . De son coté le MIT accuse Ömer Güney d’être un membre du PKK. Mais le MIT et le PKK sont d’accord sur un point, Ömer Güney avait avec ce triple assassinat le but de faire échouer un processus de paix engagé entre le gouvernement turc et le PKK.

Une manifestation des militants du PKK en France?

Revenons à la manifestation du 6 janvier 2018 organisé par le Conseil démocratique kurde en France (CDK). Quelques personnalités politiques tenaient absolument à participer à cet événement comme Jean-Luc Mélenchon et Pierre Laurent. Ici encore de nouvelles questions se posent;

Pourquoi la France autorise une manifestation pour la mort de 3 terroristes? 4700 personnes ont participé selon la police à cet événement. La police justement, comment la police française peut-elle encadrer une manifestation pour la mort de terroristes? Comment des élus de la république peuvent participer à une manifestation pour la mort de terroristes? Comment la France peut elle laisser une organisation terroriste faire se financer sur la voie publique? Comme le montre l’image ci-dessous.

Plusieurs images montrent des drapeaux à l’effigie d’Abdullah Öçalan, leader du PKK détenu sur l’île-prison d’İmralı. Des vidéos de la manifestation existent sur la plateforme vidéo Youtube comme celle de RT France.

Maintenant nous sommes capables de répondre à la question; le président Emmanuel a-t-il menti ou dit la vérité, lorsqu’il a dit que la France luttait contre le terrorisme. Visiblement là l’État Français est bien trop laxiste avec l’organisation terroriste PKK.

        FTU